Extrait de la News Letter de ce 07 octobre de l'AISF.

1/ Covid Safe Ticket (CST) : ce que l'on sait :

  

Les textes légaux suivent leur parcours normalement ce qui devrait engendrer que le CST sera d'application mi-octobre pour Bruxelles et plutôt fin octobre pour la Wallonie.

Si la plupart des éléments (jauge, âge...) que nous vous avions annoncés dans notre newsletter du 28 septembre dernier (disponible en cliquant ici) se confirment, il apparaît toutefois d'après nos dernières informations, que la notion de visiteurs soumis au contrôle du CST ne comprenne pas l'organisateur, le gestionnaire, le personnel, les travailleurs indépendants ou les bénévoles. À titre d'exemple, les entraîneurs, coachs... bénévoles ne seraient donc pas soumis au CST. Par contre, il est assez clair que la notion de visiteurs soumis au CST comprend bien les personnes qui visitent l'établissement sportif ainsi que les personnes qui les accompagnent.

L'AISF et l'AES ont interpellé les autorités sur l'ensemble des problématiques (sportives, logistiques, coûts, etc.) de la mise en place du CST dans le secteur sportif que de nombreux clubs, fédérations et gestionnaires de centres sportifs ont d'ailleurs fait remonter vers nous.

 

2/ Port du masque obligatoire dans

les centres sportifs wallons et bruxellois

Toutes les Provinces wallonnes (Liège, Namur, Luxembourg, Brabant Wallon, Hainaut) ainsi que la Région de Bruxelles-Capitale ont dernièrement adopté un Arrêté de police obligeant le maintien de la règle du port masque, notamment dans les locaux accessibles au public des établissements du secteur sportif (y compris vestiaires et lieux de passage). Le port du masque reste donc bien obligatoire en dehors de l'activité physique et sportive dans l'ensemble des infrastructures indoor de la Fédération Wallonie/Bruxelles.

 

Dans les buvettes et cafétérias de nos installations sportives, le port du masque reste aussi obligatoire, sauf bien sûr pour consommer nourriture et boissons.